Simon Foster


RÔLE

Photographe et caméraman

EXPÉRIENCE

Simon est un photographe international de plus de 20 ans d’expérience. À Massey Ferguson/AGCO, il était responsable audiovisuel et organisait des séances photo de lieux, de produits et de matériel pour la documentation, la publicité et les films. Il a consacré ces 10 dernières années à la photographie commerciale en enrichissant son expérience en dehors d’une entreprise.

QUELLES SONT LES 3 CHOSES DONT VOUS NE POURREZ PAS VOUS PASSER PENDANT LE VOYAGE ?

Les photos de ma famille, Le café, Les cacahuètes enrobées de chocolat.

QU’EST-CE QUI VOUS MANQUERA ?

Ma famille, évidemment, je les aime tant, notamment ma femme Louise, mon fils Matthew et ma belle-fille Laura. Noël en famille. Le luxe d’un vrai lit !

Simon Foster Bio

BIOGRAPHIE

Simon est un photographe et caméraman de 22 ans d’expérience. Responsable et spécialiste audiovisuel à Massey Ferguson/AGCO pendant les 12 premières années, il voyage à travers l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du Sud pour réaliser les photos et vidéos de produits pour la documentation, les campagnes publicitaires et les films.
Il continue à travailler pour Massey Ferguson/AGCO à travers son entreprise de photographie commerciale Simon Foster Photography Ltd. Son entreprise fournit des services à des clients variés, notamment aux artistes, aux clients de projets architecturaux résidentiels et commerciaux ainsi qu’aux secteurs médical et industriel.

WHY ANTARCTICA2?

I have travelled extensively throughout my career to all parts of Europe, Africa and South America, but I have never been to anywhere as extreme as Antarctica. The expedition brings a whole new experience and a way of working that you never deal with in temperate and hot climates. Travelling with the team and the tractor is going to be an experience of a lifetime.

Simon Foster

QU’EST-CE QUI SERA SELON VOUS LE PLUS DIFFICILE PENDANT L’EXPÉDITION ?

Braver le froid extrême sera sûrement la tâche la plus difficile pendant l’expédition, pas seulement pour moi, mais aussi pour le matériel audiovisuel. Les caméras doivent être en parfaite condition pendant toute la durée de l’expédition, mais avec des températures descendant jusqu’à -40 °C, de nombreux problèmes mécaniques peuvent survenir. Les écrans LCD peuvent ne pas fonctionner, les trépieds peuvent geler, la condensation peut se former en entrant et en sortant des véhicules, c’est pourquoi il faut prendre des mesures permettant de prévenir ces problèmes.

QUEL A ÉTÉ VOTRE PLUS GRAND CHALLENGE JUSQU’À PRÉSENT ?

Le plus grand challenge que j’ai dû surmonter a été la préparation dans l’Arctique organisée par Matty McNair et Sarah McNair-Landry sur l’île de Baffin. Nous devions skier avec des pulkas (luges) et parcourir la plus grande distance possible dans des températures descendant jusqu’à -36 °C. Le problème, c’est que cet exercice fait beaucoup transpirer et que nous avions très peu de temps pour que les vêtements humides sèchent.

Comme disait Matty McNair : « Si tu transpires, t’es mort ! »